Le tour de l\'Europe en 125

Le tour de l\'Europe en 125

Retour au bercail

Et oui toutes les bonnes choses ont une fin, car après plusieurs mois d'aventure, il est temps de rentrer à la maison, et de commencer une nouvelle vie, j'ai décidé de poser mes valises en Ile de France, et de quitter le sud.

 

Bref, en attendant, en ce lundi 26 octobre 2009, il me faut partir de l'appartement de Wendy à Londres, la dernière couch surfeuse de ce grand voyage.

Je dois partir assez tôt, car j'ai un ferry boat à attraper à Douvres sur le coup des 9h. Coup de bol, Wendy habite sur la marge Sud, gain de temps considérable, pour rattraper l'autoroute M20 qui file tout droit jusqu'à Douvres...

Sur l'autoroute, une famille dans un monospace se met à ma hauteur pour mieux m'observer, et ainsi répondre aux questions de leur enfants : "Dis papa pourquoi..." c'est mignon tout plein, ce qui est beaucoup moins mignon, c'est quand j'arrive à Douvres, et qu'au comptoir de la compagnie de ferry Boat, l'hôtesse de caisse m'annonce : "Forty Seven Pounds and fifty cents"? £47,50  soit en Euros à peu près 50 € alors que j'aurai pu avoir le tunnel pour 39 €, et le bateau à 35 € en réservant sur Internet, j'avais entendu à l'époque où j'habitais à London, des gens dire que si on se pointait à la dernière minute à l'embarquement, on pouvait avoir un bon prix, la compagnie bradant afin de remplir le navire au maximum...

Donc conseil à nos amis voyageurs dans ce cas de figure, RÉSERVEZ LA TRAVERSÉE SUR INTERNET, empoignez votre I phone, ou trouvez un cyber café, c'est malheureux pour la sauvegarde des emplois, mais bon...

En plus, le ferry est super lent, la traversée dure, 1h30 pour faire les 40 bornes qui séparent Douvres de Calais, ça fait un peu long...

Au moment de retrouver le continent, dans la cale, je rencontre un autre Varaderiste 125 britannique qui profite d'un jour de congé pour aller faire des provisions de clopes en Belgique, on blablate, il est très fier de me montrer son graissage de chaîne automatique, et son support pour GPS sur le guidon, c'est vrai que c'est intéressant, je chercherai des pistes dans cette direction une fois installé dans ma nouvelle vie...

Contrairement à la fois précédente où j'avais retrouvé le continent en voiture, et m'étais plusieurs fois trompé de sens, cette fois ci en bécane, la confusion n'est pas possible, et les réflexes de conduite à droite reviennent de suite.

 

Dans les rues de Calais quelques têtes de Clando par ci par là, leur quartier surnommé la jungle vient d'être démantelé manu militari, quelques jours plus tôt, l'affaire à fait grand bruit, y compris en Angleterre, où la BBC a fait l'ouverture de son journal avec.

 

Je me mets en quête de cet endroit, je n'ose pas demander aux gens où ça se trouve exactement, ça serai un peu indécent...

Au final je ne trouve rien du tout, je reprends la route qui longe la côte, direction Boulogne sur Mer, puis la Picardie, j'ai pour programme de passer faire un tour dans le village de Y, ville jumelée ou précédemment jumelée avec la ville galloise de Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch...

 

En chemin, une curiosité locale, le musée du débarquement

 

 

 

 

 

La voiture de Papa Schultz,

 

Je continues ma route en direction du Sud, et là arrêt obligé pour faire la photo devant la ville de Samer, un nom qui nous avait fait halluciner avec mes potes quand on était revenu du nouvel 2007-2008, passé à Londres.

 

 

Samer, qui se prononce tout simplement : "Sa mère", pas besoin de développer des exemples, je laisse libre cours à l'imagination du lecteur.

 

Petit arrêt en route pour bequetter dans un camion à frites, typique du nord, j'écoute parler les gens, ça va ils ont pas trop l'accent, et parlent en français et pas en chtimi, un des aficionados vient me demander d'où je viens où je vais, tout ça tout ça...

On parle avec le patron, un autre client est bien chaud, et nous racontes quelques blagues, comme par exemple : "Quelle différence de poids y a t il entre un toi et un cocu ? Mets toi sur la balance et on saura".

L'appel de la route, se fait entendre, je coupe par des petites routes à travers la campagne picarde, en évitant soigneusement Amiens, jusqu'au Bled de Y où je fini enfin par arriver.

 

 

Y, y, le pneu arrière de la bécane commence vraiment à tirer la gueule, l'ami à Wendy avait bien raison...

 

Dans le petit village de Y, il n'y a pas foule (81 habitants au recensement de 2006), pas d'infos sur le panneau d'entrée de ville avec un éventuel jumelage, et je ne vois pas âme qui vive, excepté au cimetière où des gens sont en train de se recueillir, pas vraiment le genre de personnes à qui demander : " Hep vous savez si Y est jumelé avec une ville qui s'appelle

Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch, ho ho ho..." ça risquerai de pas trop le faire. La mairie ne semble pas fermée, mais je ne vois personne à travers la fenêtre...

En repartant tout d'un coup, une présence humaine, une femme d'environ 30-32 ans avec sa fille, je lui demande des infos, mais elle n'est pas au courant, elle doit me prendre pour un fou, tant pis je quitte Y sur un flop.

 

Y n'est pas trop loin de l'ancienne Nationale 17 aujourd'hui déclassée en départementale suite à la défection, décentralisation pardon de l'état.

La nationale 17 me conduira tout droit jusqu'à la ville lumière, chez ma grand mère de Noisy le Sec...

 

La route se poursuit, je quitte le département de la Somme pour celui de l'Oise, je dépasse Senlis, l'Ile de France s'ouvre à moi, La Chapelle en Serval marque l'entrée en région parisienne, à Louvres je passe à côté de ma nouvelle demeure qui jouxte la nationale 17, mais je ne suis pas encore prêt à m'installer dans cette maison qui reste celle de mon grand père, il va falloir un petit temps d'adaptation...

 

Louvres, où je prends un petit bout de Francilienne pour arriver sous les pistes de Roissy, rejoindre l'A1, puis l'A3 petite remontée de files, maintenant je suis un pro, ça ne pose plus autant de problèmes, de toute façon il va falloir s'y faire...

 

 

Arrivée dans le garage de ma grand mère à Noisy le Sec, petit bilan du voyage, 20 981 kilomètres parcourus, 39 770 kilomètres au compteur, 7 pays traversés, 913.6 litres bus par la bête, soit une conso moyenne de 4,35 l aux cents...

 

Je remercie tous ceux qui m'ont aidé, hébergé, indiqué la bonne direction, tout ceux qui m'ont soutenu de près ou de loin, tous ceux qui ont lu ce récit, tout ceux à qui ça donnera envie d'aller plus loin au guidon de leur 125 et à qui je n'ai qu'une seule chose à dire, allez y foncez, vivez vos rêves...

 

Une nouvelle vie commence pour moi, je dois retourner à Montpellier, pour aller chercher des affaires, surtout une affaire en particulier un peu encombrante, ma Derbi GPR Nude 125 qui n'a pas trouvé preneur, et qui je suis sur en région parisienne avec ses 20 millions d'habitants aura beaucoup plus de chances de partir...

 

Ci dessous, un petit florilège d'autres sites web de voyageurs en 125 :

 

Gustavo l'argentin, tour du monde : http://www.re-moto.com/index.php?lang=fra

PE et Hubert, sur les traces du Che : http://www.bornesinamerica.com/index.html

Melusine, "Back to Japan" : http://backtojapan125.wordpress.com/

Bastien, de Bruxelles à Pekin : http://www.alittlerideonthewildside.be/

FX et Arnaud, de Paris à l'ancienne Indochine : http://www.desrevespleinlemonde.com/culture_cambodge.htm

Marie et Christian, en route pour la mer rouge : http://www.motards-en-voyage.com/voyages/25-honda-125-varadero-et-transalp-en-route-pour-la-mer-rouge-album-photos-et-impressions-de-voyage

Christophe, aux sources de la Normandie : http://www.ambiance-varadero.com/t24033-deja-en-route-pour-le-danemark

Sjaak lucassen et Marcus Kingma, Cap Nord avec vidéo : http://www.sjaaklucassen.nl/index.php?option=com_content&view=article&id=134&Itemid=43⟨=en

Simon, Romain, et Alexis, expedition humanitaire en 125 : http://www.moto-station.com/article4019-aux-p-tits-bouts-du-monde-la-russie.html

Randobécane, la bande de fadas du vieux port : http://randobecane.perso.neuf.fr/

Guillaume et Gaspard, A trip for a smile : http://www.atripforasmile.com/

Régine, ballade en Italie : http://www.varadero125.fr/forums/viewtopic.php?f=13&t=19486

Encore Régine décidément, cette fois ci le beau danube bleu : http://www.varadero125.fr/forums/viewtopic.php?f=13&t=19839

 

 

Et pour tous ceux que j'oublie, n'hésitez pas à me faire la remarque, je corrigerai mon erreur dès que possible...

 

Ce voyage se solde par de la maturité, des rêves et des souvenirs plein la tête, et l'envie de repartir dès que possible, mais la prochaine fois ça ne sera pas une partie d'un continent, mais plus simplement le monde, c'est pourquoi comme dirai Valéry nous nous quittons logiquement sur un :

 



01/01/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres