Le tour de l\'Europe en 125

Le tour de l\'Europe en 125

De Barcelona à Valencia




  Vendredi 17 avril 2009,


  Barcelone derrière, j'arrive tant bien que mal au milieu des panneaux pas toujours très présents, à rejoindre la toujours mythique nationale 340 ¡ Olé !
La météo est top, la route aussi comme toujours en Espagne, j'arrive enfin au niveau de Tarragone et plus précisément de Bera, où l'on peut admirer directement sur la route un magnifique arc de triomphe romain, qui est là pour nous rappeler qu'avant de s'appeler "Carreterra nacional 340", la liaison terrestre ROME GADES (Cadiz), était la via AUGUSTA, prolongement de la via DOMITIA Languedocienne. Aujourd'hui cette voie est toujours emprunté par de nombreux aventuriers, cyclotouristes chargés comme des mules, piétons, et un allemand la quarantaine look cheveux longs que je croise au volant de sa 2 chevaux, et pas n'importe laquelle une Charleston (la classe).


  Un peu plus loin, je discute brièvement avec un autochtone, et apparemment en plus de la rivalité, Catalans Castillans, vient s'ajouter une rivalité, BARCELONE TARRAGONE, il est vrai que du temps des romains (oui encore eux), "the place to be" était TARRACO, BARCINO, ayant été fondée par les Carthaginois, le père de Hannibal plus précisemment. La discussion avec "el señor" ne va pas aussi loin, il me demande juste d'où je viens, et où je vais. Je lui reponds je viens de Barcelone, et là il me dit, ah oui "de la porqueria" c'est à dire de la porcherie pour ceux qui ne comprennent pas, je lui réponds en rigolant oui c'est vrai que c'est un peu le bordel, et il rajoute c'est mieux TARRAGONE, ici c'est propre et on vit tranquille... Si vous le dites... Après ces bonnes paroles, il est temps de continuer, le bitume m'attends.


  Sachant qu'en plus d'avoir loupé le ferry, je n'ai pas trouvé de couch surfeur pour m'accueillir, j'ai donc tout mon temps devant moi, pour atteindre Valencia. Depuis le début de mon aventure une semaine plus tôt, je ne ressens encore aucune inimitié particulière des habitants, plutôt des regards surpris, admiratifs, ricaneurs et complices peut être un peu envieux qui sait de la part des gens autour. Fin de matinée, un pas significatif est franchit, l'EBRE, un des plus grands fleuves de la péninsule ibérique, le paysage commence à changer, type sec et calcaire tout autour, et quelques dizaines de kilomètres plus loin, j'entre enfin sur le territoire de la Communidad Valenciana, preuve à l'appui



  Comme vous pouvez le constater sur la photo, bien que n'étant plus dans la "generalitat de catalunya", la rivalité reste quand même assez forte, les catalans de langue représentant 44 % de la population de région de Valence (source wikipedia), je verrai plus tard que la bisbille ne fait que commencer.


  Midi arrive, la petite pause s'impose dans un paysage calcaire pas semi désertique mais presque. Je prends un petit chemin de terre côté terre, et décide de m'arrêter dans un charmant endroit qui n'est pas jonché de capotes usagées, non loin d'une vielle caravane pourrie peut être habitée, je préfères ne pas aller vérifier. Vu que cette route est une des plus importantes d'Europe, tout le monde veut prendre sa part du gâteau, l'industrie du sexe n'échappant pas à la règle.

 

  Reprise de la route, la descente sur Castellon / Castello de la plana s'amorce, le paysage est d'une laideur effective, petit arrêt à la pompe GERTRUDE a soif. Heureusement la route continue dans les vergers d'orangers qui distillent leur doux parfum, quelques agrumes étant déjà formés sur les arbres. La Nationale 340 passe tour à tour de route à deux fois deux voies, puis enfin j'arrive sur Valencia. Petit arrêt histoire de programmer le GPS, pour le camping le plus proche. Le quartier est presque tout neuf, avenues larges à l'américaine, ce qui ne facilite pas la tache du GPS, (vieillesse oblige). Après de nombreux tours pour rien en rond j'arrive à quitter la ville, le camping se trouvant en bord de mer, arrive un moment où je comprends que le camping est beaucoup trop loin de la ville et que je risque fort de m'emmerder à faire beaucoup d'aller retours. Finalement l'hostel sera plus judicieux, heureusement j'avais pris une adresse avant de quitter Barcelone. Je rentre enfin dans le cœur de Valencia et je découvre une ville futuriste tout droit sortie d'un cabinet d'architecte :



  Le GPS m'amène cette fois ci sans aucun problème jusqu'à l'hostel, en plein centre ville, le site internet n'avait pas menti, c'est tout neuf. Le personnel à la réception n'est ni chaleureux ni aimable, bonne nouvelle j'ai une chambre pour moi tout seul.
Première étape, faire le tri dans mes bagages, entre ce que je vais garder avec moi, et ce qui va aller dans la "luggage room" comme on dit en espagnol.
Je découvre la piaule, genre 15 m², 8 lits, et un casier par lit avec une clé contre caution de 1 euro, comme à la piscine.
Petite vidéo d'ensemble :



  Découverte des environs, de la place nommée en toute simplicité "Plaza de la virgen", ils ont oublié de précisé si c'est "virgen del pilar", ou "virgen de la natividad". Ah la la ces espagnols... Ah mais oui on sait car sur cette place trône la "Real Basilica de la virgen de los desemparados", la ville est vraiment très belle, beaucoup moins bordélique que Barcelone, beaucoup plus aérée, avec des grandes places pavées de marbre ¡¡¡ Olé !!! Petite pause crèpes dans un boui boui tenu par des sud américains, en plus la petite qui sert les crêpes est charmante puis manger dans un fast food de la "plaza de la reina". L'hostel est fréquenté en majorité par des jeunes espagnols, qui viennent de je ne sais où pour le week end (Vacances de Pâques oblige), je remarque également la présence de personnes un peu plus âgées, dont un motard sur une vieille HONDA Transalp, mais lui voyage un peu plus léger que moi, sacoche réservoir et top case uniquement. Eh oui tout le monde ne peux se payer le luxe d'une demi année sabbatique.


  Je vais tranquillement me coucher, ne sors pas faute de motivation, et remets ça au lendemain.



28/10/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres