Le tour de l\'Europe en 125

Le tour de l\'Europe en 125

Barcelona

  Mardi 14 avril 2009, Barcelona.

  Arrivée à Barcelona capitale de toutes les catalognes (Même si y en a qu'une), chez Jerry, le couch surfeur qui m'accueille jusqu'au vendredi 17 avril date a laquelle je file direction Valencia pour prendre le bateau vers Mallorque puis Ibiza.


  Le quartier est semi piéton, proche hôpital (oui très proche tout va bien mon poussin ???? http://www.youtube.com/watch?v=AIwnQHuJuks) dans ce qui ressemble a un joyeux bordel genre Plan Cabannes pour nos amis montpellierains, Barbes pour nos amis parisiens, Finsbury Park pour nos amis londoniens et ainsi de suite...


  Un vrai Melting Pot pas besoin d'aller a New York pour voir ca, depuis mon arrivée en Catalogne, au vu des nombreux immigres que j'ai pu croiser sur les chantiers et même dans les petites villes genre Port de la Selva, il me SEMBLE que cette partie de l'Europe soit devenue un véritable "Eldorado" au même titre que Londres ou le Benelux...


  Bref, Jerry vient m'accueillir sur le trottoir, et m'aider a monter tous mes bagages au quatrième étage, avec entre chaque étage des bons entresols qui me rappellent le bon vieux temps (A peine deux mois en arrière), ou j'étais livreur de pizzas chez SPIZZA 34 a Montpellier...
L'appart est totalement à l'opposé du quartier, plutôt classe fraichement rénové, lumineux spacieux, plus une terrasse sur le toit avec pour seul vis a vis la Familia Sagrada et la tour Akbar, le Gerkins catalan...


  La colocation est peuplée par 5 individus, premièrement mon hôte Jerry et sa copine Géraldine belges francophones tous les deux, deuxièmement Heidy colombienne, troisièmement Greta italienne, et quatrièmement Eduardo, Edu pour les intimes, le mexicain "Aie Caramba". La langue officielle l'espagnol (castillan), et un peu de français avec Greta...
Tout ce petit monde excepté Jerry est dans une école de cinéma pour préparer un master, avec un thème donne, les transsexuels pour Géraldine et Greta, les artistes de rue pour Heidy, et ainsi de suite...


  Jerry quand a lui est un cyclo-touriste qui a déjà parcourut de nombreux kilomètres au guidon de sa bicyclette, au Danemark, Sud Suède, Allemagne, Benelux bien sur, également sud Angleterre, Ecosse, et cela apparemment sans triche, sans prendre le train... Sans oublier bien sur  sa venue sur Barcelone en vélo depuis la Belgique...
Barcelone est juste un point de chute pour préparer son prochain voyage direction Gibraltar Maroc puis Portugal pour la suite, un peu comme ce que je veux faire...

 

 

  Mercredi 15 avril 2009, lever vers 09 heures,

Un nouveau jour se lève sur la plus belle cité de tous les temps et de l'univers.... BARCELONE.

 

  La mission du jour, acheter une tente, et des protections anti-pluie efficaces pour les bagages, heureusement Barcelone fait partie du "Décathlon Land", et du "Carrefour Land" aussi, je ne suis pas trop depaysé... Grande discussion avec Edu meme si je galère un peu, car ca fait juste 10 ans que je n'ai pas fait d'espagnol a l'école, mais bon on arrive à relativement communiquer... Pour la suite du programme aujourd'hui, un peu de trotinette direction l'est de Barcelone chez MOTO EXPERT 57 c/ Espronceda  histoire de trouver des protections efficaces pour mes sacoches latérales, coup de bol le chef parle un francais impeccable, par contre les protections anti pluie seulement c'est pas possible, comme quoi acheter pas cher sur E bay n'a pas que des avantages, un petit tour a Décathlon va s'imposer...

Direction bercail, petit arrêt shopping sur le chemin, photos, photos de la tour Akbar, etc.

Arrivé à l'appart échange trottinette contre moto direction Décathlon, pour acheter les protections sac rando a la bonne taille bien sur...

Le soir venu petit resto dans le quartier avec Jerry, le vin n'est pas super, pas aussi dégueulasse que le vin anglais quand même, dommage pour un Rioja.


 

  Jeudi 16 avril 2009, petite grasse matinée

 

  Dernier jour a Barcelone, qu'est ce que ca passe vite, mission courante tourisme, photos des monuments, zoo pour voir "Copito De Nieve" le gorille albinos, malheureusement j'ai trop pris mon temps, et cette fois ci c'est trop tard pour le zoo tant pis une prochaine fois...

Ce soir bar et bourrage de gueule en perspective, avec Géraldine et Jerry direction le bar de Manu chao qui s'appelle le Mariachi Caramba, ca parle autant francais que espagnol, le reste de la clique nous rejoins accompagne de la charmante Beatriz une de leur camarade de promo...

A la fermeture tout le monde dehors, on rentre a la maison, longue discussion dans la cuisine, le mot le plus long dans chaque langue, Italie gagnante avec "precipitevolissimevolmente" qui signifie aussi vite que possible, Jerry en profite pour faire ressurgir un petit antagonisme entre belges et francais, puis tout le monde au lit, mission precipitevolissimevolmente dormir. Demain depart Valencia pour prendre le bateau direction les Baleares, j'ai meme un hôte qui m'accueille a Mallorque, par contre Ibiza il y a peu de couch surfers, la plupart des gars ne veulent accueillir que des filles, ce sera camping...

 

 

  Vendredi 17 avril 2009, lever 7 heures du mat,

 

  Même si le ferry n'est qu'a 23 heures le soir je préfères prendre le maximum d'avance pour trouver une consigne et un bon coin pour garer et attacher la moto, une dernière petite vérif sur le net ok pas de problème le bateau est bien a 23 heures a Valencia, par contre pas vendredi, mais jeudi c'est a dire hier au moment ou on commençait a se bourrer la gueule, je devais normalement être a Valencia. Tant pis j'ai l'habitude et puis ça me ressemble comme dirai l'autre, ca fait que 150 euros de perdu, vu que le billet est ni echangeable ni remboursable, merci Balearia et Acciona...

  Jerry se lève et m'aide a descendre tous les bagages la moto est chargée, un petit "hug"et je quitte Barcelone...

  Je garde comme impression de Barcelone, une ville assez bordélique pour l'Europe avec des gens de toutes origines, des types qui poussent des diables remplis de bouteilles de gaz toute la journée a travers la ville en sonnant dessus attendant que quelqu'un les appelle de la fenêtre d'un immeuble riverain pour avoir sa bouteille (En Espagne peu d'immeubles disposent du réseau gaz de ville), je retiendrai aussi le soir, les types qui vendent la canette d' Estrella Dam a un euro l'unite, idem pour les cigarettes, et tout simplement cette impression generale de chaos, de port mediterraneen...

  Direction Valencia sur la mythique N340 qui va de Barcelone a Cadiz

 

  Adeu Barcelona

 


 

 

 



04/08/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres