Le tour de l\'Europe en 125

Le tour de l\'Europe en 125

Séville

AUJOURD'HUI JEUDI 4 JUIN 2009 AFRIQUE ADIEU

 

 

Retour en Espagne, arrivé à Ceuta, je fait le plein d'essence et là tout marche super, si seulement je les avaient tous écoutés, Karim le mécano de Meknes, Monsieur Tomazino et Adil le mécano de Meknes, Monsieur Hanafi à Rabat, Monsieur Salim à Marrakech, et surtout la pointure Monsieur Lahoussine à Ouarzazate, à l'occasion je retournerai les voir pour leur confirmer que leurs compétences ne sont pas à remettre en cause.

Première étape, un petit arrêt au cyber café du port tenu par un maghrébin, on parle vite fait du Maroc, lui se prépare à y aller prochainement tout le mois de Juillet avec femme et enfants. Deuxième étape direction Tarifa (ndlr ; le point le plus au sud de l'Europe Continentale"), pour une petite photo,



Je ne prendrai pas le temps de retourner à la Linea dire un petit "Hello" à Isabel et Alex pas le temps, peur de pas réussir à décoller le soir, et de m'incruster chez eux. Je retrouve non sans une certaine joie, la mythique nationale 340 qui m'avait accompagné de Barcelone jusqu'à Gibraltar.

En chemin un petit détour obligé par Cadiz,



J'y cherche " la belle" mais en vain, je me contenterai de m'arrêter dans un cyber pour voir si j'ai un hôte qui peut m'accueillir dans la capitale Andalouse.

 


Je quitte cette magnifique et paisible cité qui aurait mérité que je m'y attarde une journée de plus...

J'arrive dans la banlieue de Séville, le GPS "mon cul" arrive à m'amener au bout de 10 km pour rien, au Camping Willems, sur la commune de Dos Hermanas, une petite cité d'apparence paisible, mes voisins sont plutôt sympa, des retraités hollandais en masse normal, un couple d'anglaises descendues avec leur petite 106, une famille de gitans, on est en andalousie quand même, un peu plus loin un couple de polonais à bicyclette...




Une centrale photovoltaïque "Quelle connerie", vous comprendrez plus bas pourquoi...



La rivière Guadalquivir à Seville,



Un des nombreux parcs de la ville



Blagues de rue



Le centre ancien de la ville



L'ancienne mosquée réplique presque exacte de celle de Cordoue, reconvertie elle aussi en cathédrale.



Qu'on aime ou qu'on aime pas...

Une chose est sure après avoir quitté Séville, c'est que tout ce qui est dit dans la chanson est bien vrai :




Sur le chemin du Portugal, un petit bac dans les marais de Doñana



Province de Huelva, Une centrale solaire intelligente, c'est à dire thermique, pour ceux qui veulent plus de détails voir sur Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_solaire_thermodynamique



Un autre petit détour par Palos de la Frontera ou en 1492 de notre ère un certain Christophe Colomb, s'élança dans une aventure qui changera l'histoire et toute la face du monde.



Reconstitution de pauvres caravelles, qui ne verront pas une seule fois le large.



Photo de famille, Gertrude et moi au premier plan, Christophe Colomb au deuxième.

Prochaine étape, un nouveau pays, le Portugal.



23/11/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres