Le tour de l\'Europe en 125

Le tour de l\'Europe en 125

Les Hébrides, Stornoway Lewis et Harris

Vendredi 2 octobre 2009

 

 

En sortant de chez Joy avec elle je rencontre ses collègues de travail qui habitent dans les préfabriqués à côté de chez elle. Il n'y a que des femmes, et seulement deux (trois avec moi) hommes dans tout le quartier le reste ce ne sont que des gonzesses. Pour couper court, oui cette situation m'a permis de passer du bon temps, bien plus que ce que je pensais en venant sur une île paumée du nord de l'écosse, mais je ne donnerai pas plus de détails...

 

Ce soir un concert de folie à lieu à Stornoway, le groupe de musique pop anglaise "the Turin brakes" donne un concert dans la crèche municipale, 200 personnes sont attendues, ce qui correspond à 1% de la population totale de l'île, autant dire que ce concert est une sorte de "vieilles charrues" locale.

Une question m'hantera toute la journée pourquoi les "Turin brakes" et non pas "Milano clutches" ou encore "Roma accelerators"

 

 

Le centre ville

 

Condamné à être enfermé dehors, je vais avoir le temps de reflechir à cette question fondamentale, première étape retirer de l'argent, denrée qui à tendance à s'évaporer très vite dans ces communautés coupées de tout. Au centre du bourg, une sorte de café qui fait à manger toute la journée, j'en profites pour prendre mon petit déjeuner, et parler un peu avec les gens qui s'aperçoivent de suite que je ne suis pas d'ici va savoir pourquoi. Dans ces îles le patois local est le galeique comme dans le reste de l'Ecosse et de l'Irlande, contrairement aux iles Orkney et Shetland où c'est le vieux norrois la langue des vikings.

 

En ce jour de beau temps, je décide de me rendre à la "butt of Lewis" le point le plus au nord est de l'ile.

 

 

 

Monument aux morts, respect à ces British du bout de l'Europe venus mourir pour nos grands-parents.

 

 

The Butt of Lewis, quand on dit qu'il pleut en Ecosse c'est pas une legende, ou alors si c'est comme en Bretagne dans ce cas je suis mal :

 

En Bretagne la pluie ne mouille que les cons (Olivier de Kersauson)

 

 

 

La même photo avec Gertrude qu'on arrive à distinguer plus ou moins.

 

Repassage par Stornoway histoire de se mettre au sec, avant de repartir vers l'ouest de l'île, en chemin un vieille tour de guet en pierre ouverte au public. Je continues un peu plus à l'ouest et me fixe comme limite la réserve de la bécane. en me perdant volontairement sur des petites routes, je m'arrête à un croisement pour me localiser. La voiture derrière moi s'arrête le monsieur sort non pas pour me casser la gueule mais pour me demander où je vais etc. Vraiment sympa ces scottishs.

 

La bécane tombe en panne, retour à Stornoway se remettre au sec, petit tour à la bibliothèque histoire de surfer sur le web, puis retour chez Joy qui a du rentrer de son travail.

Ce soir vu qu'il y a un concert les filles se sont mises sur leur 31, c'est l'évenement de l'île, ça fait bizarre de voir une crèche transformée pour cet effet avec des jouets dans les coins. Heureusement nous aussi adultes avons droit à nos jouets, un joli bar avec des bières et du Whisky on est en écosse Bordel de merde !!!

 

 

Joy me présente à tous ces collègues de travail, et sa sphère de connaissance. On me pose beaucoup de questions sur mon trip, les réponses font leur petit effet à voir le regard des filles, j'aurai dû me faire des fausses cicatrices pour accentuer l'effet baroudeur.

 

En sortant du concert la soirée se poursuit dans l'unique bar discothèque de la ville, la clientèle est jeune très jeune, 17 ans en moyenne, c'est ça aussi la tolérance britanique. Ca picole ça picole les tournées se suivent et se ressemblent, jusqu'à la fermeture du bar, toutes les bonnes choses ont une fin...

 

 

Samedi 3 octobre 2009

 

Lazy day, rien à publier...

 

 

Dimanche 4 octobre 2009,

 

Aujourd'hui les filles ont prévu une sortie, à l'autre bout de l'île, sur une plage de la côte nord ouest, Joy parle de se baigner.

Les filles partent avec l'Audi A3 de Emer l'Irlandaise (du nord), je les rejoindrait plus tard avec Gertrude en plus je pars plein nord voir des Dolmens...

 

Sur la route je croise le premier motard de l'île on se salue (avec la tête bien sur conduite à gauche oblige).

 

 

 

Un morceau de terre brûlée aux vents des landes de pierre, la suite vous la connaissez.

 

 

Juste pour se souvenir qu'on est bien dans l'empire britannique.

 

 

Pisciculture

 

 

Un mouton sentinelle

 

 

 

Cercle de pierres, sur le coup je me dit respect aux ancetres pour avoir manipulé ces blocs sans aucun arbre aux alentours, mais j'apprendrai par la suite qu'à la préhistoire le climat de la région était plus doux et les terres plus boisées. Mais bon respect tout de même.

 

 

 

Les animaux rencontrés sur le site des dolmens, et y paissent librement, il faut juste bien refermer la clôture derrière soi. Quel civisme ces roast beefs !!!

 

 

 

Une lueur d'arc en ciel dans ce décor pluvieux et austère.

 

 

 

 

La plage (The beach) où j'ai rendez vous avec les filles,

 

 

Une épave, étonnant qu'aucun férailleur ne soit passé !!!

 

Après cette petite expédition le retour à la base s'impose, il commence à faire nuit, et un peu plus froid déjà qu'en journée la température ne dépasse pas les 12 degrés alors imaginez la nuit.

 

 

Ce soir je dois préparer mon départ, et ne pas louper le ferry qui me ramènera demain sur le "continent". Je découvrirai à la télé une emission pas encore débarquée en France qui porte le nom de "danse avec les stars"...



22/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres