Le tour de l\'Europe en 125

Le tour de l\'Europe en 125

De Ballina à Belfast

Samedi 26 septembre 2009,

 

Il me faut partir de Ballina car je n'ai plus rien à y faire d'une part, et d'autre part, Aurore s'est imposée une règle stricte dans le couchsurfing, son week end lui appartient à elle et ses enfants...

On the road again en ce samedi matin, je n'ai définitivement pas de couchsurfer pour m'accueillir à Belfast, la seule proposition étant une demeure en rénovation à bien 20 bornes (metriques) du centre ville. J'hésite encore entre camping et hostel, n'ayant pas été en hostel depuis Valencia en Espagne, ou l'ambiance était vraiment bof, et la saison ne se prétant pas vraiment au camping, je pars donc avec un bon dilemme à résoudre.

La route se passe une fois de plus sans encombres particulières, la N59 m'mamène jusqu'à Sligo, ou là j'embraye sur la Nationale 15.

 

 

Pour l'Irlande on peut dire que c'est une belle journée.

 

Après Bundoran, je loupes la petite route que je voulais prendre pour entrer en Ulster, la N3 qui longe la rive sud Erne, tant pis je continues jusqu'à Londonderry (Derry pour les irlandais), à la frontière que je passe sans m'apercevoir, je demande à une dame de quel côté on est, elle me répond côté Irlandais alors que je suis déjà côté British, peu importe les frontières de nos jours... A la frontière je m'arrêtes pour bouffer dans un boui boui qui fait station service, Lidl, et Fast food en même temps. Retour à la livre Sterling, ses comissions sur retrait, ses comissions sur change, et ainsi de suite...

Une fois à l'entrée de la ville de Derry, le ton est donné, sur les panneaux mentionnant LondonDerry, "London" est systématiquement tagué, et dans un village en périphérie de la ville je constate quelque chose de fort étrange à l'entrée d'un lotissement photo :

 

 

 

Je me dis "Oh que c'est gentil les couleurs du drapeau français", qui sont également celles de l'Union Jack, le drapeau britannique...

Cela signifie donc que l'oeuvre d'art au premier plan doit certainement avoir un lien avec le combat des protestants fidèles (en théorie) à la couronne d'Angleterre. D'ailleurs en Irlande du Nord on utilise les termes (euphémismes) de loyalistes pour les Protestants, et Républicains pour les catholiques qui souhaitent le rattachement (toujours en théorie) à la république d'Irlande, je précise au passage qu'en République d'Irlande les catholiques et les protestants vivent en bonne intellligence, que la religion importe peu, et que le Orange du drapeau Irlandais, correspond à la couleur des protestants (Orangistes).

 

Ma route se poursuit, à Coleraine je prends la route A2 qui longe directement la côte, et là l'enchantement Irlandais se remets à l'oeuvre, cette impression de quiétude, de paix (En Ulster juste une impression), de vide tout simplement.

 

 

Sur la plage du côté de Coleraine...

 

Je tente d'aller visiter la chaussée des géants, une curiosité géologique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Chauss%C3%A9e_des_g%C3%A9ants), mais encore une fois la bagagerie souple m'empêche d'aller plus loin comme pour la dune du Pyla, je propose quand même de filer 5 £ au gardien de la main à la main pour qu'il garde un oeil sur ma moto, mais il refuse ça n'est pas de sa responsabilité, et si il arrive quelque chose je peux me retourner contre lui, etc. L'europe c'est tout l'inverse du Maroc ou les gardiens sont à chaque coin de rue, et où il faut ruser pour ne pas payer les 50 centimes surtout quand on a rien demandé...

 

Je tente quand même une approche par d'autres routes qui sillonnent la campagne Irlandaise, en vain...

 

 

 

 

 

Tant pis pour la chaussée des géants je traces vers Belfast, en ne ratant aucune occasion de faire des belles photos de la verte Irlande que je quitterai dans moins de deux jours maintenant.

 

 

Au détour d'un virage, deux motards Irlandais de Belfast, on tape la discute, je leur demande si y a un camping à Belfast, apparemment pas, du moins pas à leur connaissance, tant pis se sera hostel, je rentre l'adresse dans le GPS c'est le mieux.

 

 

Au loin la forme noire l'Ecosse si proche, et si inaccessible,

 

Je reprends la route, et là il me faut rouler pour ne pas arriver trop tard sur Belfast, c'est quand même samedi soir, et en plus si l'hostel est dans un quartier craignos... Je chope l'autoroute M2 qui me ramène doucement sur le centre ville, sur cette même autoroute une famille "Poubelle" "Doggies" dans la langue de Schakespeare, se met à mon niveau sur la voie de droite (La bas c'est l'inverse on roule à gauche), ils m'observent et un des étrons de la portée me fait un signe obscène devant sa mère qui rigole... C'est pas avec des gens comme ça que l'Irlande du Nord va s'en sortir...

Le GPS me guide du tonnerre comme d'hab, celui il marche pas de souci, mais pour compliquer le tout la ville est en travaux ils réaménagent les dock qui sont à l'arrêt (délocalisations), pour en faire un quartier plus standing et mixte... Arrêté pour cause de travaux, un soixante huitard attardé me vient en aide spontanément. Il m'informe qu'il y a un passage piéton sur le côté du chantier et que je passerai sans problèmes avec la bécane, le GPS fera le reste.

 

J'arrive à l'hostel ou trône au dessus de la porte d'entrée, un panneau representant un bonhomme avec un gros sac à dos, et la mention "travelling buddies" littérallements les potos voyageurs...

On n'entre pas comme ça dans l'hostel, il y a une sonette et ensuite le réceptionniste décide ou non d'ouvrir la porte. On me remettra un code par la suite qui est changé tous les deux jours. A côté de l'hostel je remarque un bar avec une cage tout autour de la porte, Belfast reste une ville stigmatisée.

Le receptionniste de l'hostel est sympa, l'ambiance est cool est bon enfant, le bâtiment n'est pas de la dernière fraicheur, et alors ? Rien à voir avec Valencia, tout autour beaucoup de nationalités représentées, je n'aurai pas la chambre pour moi tout seul, mais pas de soucis, on fais avec et puis c'est pas plus mal ça me rappelle un peu les refuges de hautes montagnes quand je faisais les randos avec mes parents...

La journée est loin d'être finie une nuit bien British se prépare, la suite du récit dans la partie Belfast...



25/11/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres