Le tour de l\'Europe en 125

Le tour de l\'Europe en 125

Cardiff

Cardiff, Cardiff,

 

Des fois dans la vie, on peut avoir des surprises, on croit tout maîtriser, c'était le cas depuis le début de mon trip, ou tout se passait sans trop de vilaines surprises et sans accroc...

 

Jusqu'à ce que ce j'arrive à Cardiff.

 

Arrivé sur Cardiff en ce jour du Jeudi 13 août 2009, il fait exceptionnellement beau, le GPS trouve exceptionnellement facilement l'adresse de mes hôtes, et exceptionnellement alors qu'il était censé n'y avoir personne, Gareth le petit ami de Carly, la couch surfeuse qui m'acceuille est là, pour continuer Gareth et Carly ont deux chiens, un petit bichon maltais et un mélange de boxer et de berger belge ou malinois, tout jeune tout fou...

 

 

Maley,

 

 

Jacob

 

Je fais un peu attention au quartier, la maison ( Au royaume uni dans la majorité des villes il y très peu d'immeubles en dehors du centre ville), de mes hôtes est plutôt récente, elle se trouve dans le quartier de Pentwyn, il s'agit de logement non sociaux a un coût abordable, ayant pour but d'amener un peu de mixité sociale dans le quartier, mais à ce moment là, comme précedemment dans mon voyage, je n'y fait pas vraiment attention...

 

Après une petite virée en ville avec Gareth pour aller chercher Carly qui sort de son travail, et amener Gareth à son entrainement de Rugby, nous rentrons tranquillement à la maison...

 

J'ai même le temps de trouver des hôtes prêts à m'acceuillir pour ma prochaine destination, Aberystwyth une autre ville Galloise sur la côte de la mer d'Irlande.

 

Alors que les amoureux vont promener leurs chiens, en revenant ils me posent une question tout à fait innocente, mais qui aura toute son importance pour la suite des évenements :

 

" Julien Where is your motorbike ?" Littéralement, " Julien où est ta moto ?"

 

Ben devant la porte, pourquoi ce n'est pas le cas ?

 

 

Et là c'est le drame, une fois dehors il n'y a plus de moto, sur la gauche un groupe de gamins qui part en courant, nous allons dans leur direction avec Gareth et là à l'opposé Carly qui crie : "Julien ta moto", et là sur une étendue herbeuse le long de la rue principale un type (dont je ne verrai malheureusement pas la face) sur ma bécane qui s'en va...

 

Et dire que mon père s'était fait chier à monter une alarme avec possibilité d'arrêter le moteur à distance, mais que j'ai perdu les deux télécommandes sans penser à faire de copie, une dans le désert marocain à M'hamid, et l'autre dans le sud du Portugal à Lagos...

 

voyant le type sur la moto je lui court après, mais d'un coup de gaz il disparait sur l'avenue au loin...

 

Bien sur devant le petit centre commercial il y a foule, tout le monde est là pour voir le spectacle, Gareth se risque à une question, et la réponse est sans équivoque : "Quoi tu m'accuse, quoi tu m'accuse ???" répondra le type avec son bel accent gallois. La racaille va de pair avec la connerie humaine, elle est partout la même et n'a pas de frontière...

 

Cet incident va me vider pour la fin de la soirée, et entamer quelque peut mon moral, mais bon encore une fois :

 

 

Le lendemain vendredi matin, visite de la police, ils posent des questions, immatriculation, carte girse assurance, éventuellement une photo de la bécane, j'en trouve une ce qui me fait un petit pincement au coeur, etc.

 

Le chef me dit qu'il est quasi sûr de l'identité du coupable, qui a commis un vol similaire une semaine plus tôt, mais qu'il legiferait au Pays de Galles et non pas en Inde ou en Colombie, ce qui veut dire que l'on ne peut pas arrêter les gens sans preuve...

 

Sur ce je contacte mon assurance, L'AMDM, à son bureau de St Jean de Védas, proche de Montpellier, pour connaitre la procédure à suivre, la réponse est simple, ben vous nous envoyez une photocopie de la plainte, et on se chargera du reste...

 

Jusque là tout va bien, sauf que chez nos amis britanniques, les plaintes sont dematerialisés, et que l'on ne dispose que d'un CRI entendez par là Crime reference number...

 

Je rappelle illico l'AMDM de St Jean de Védas, il est déjà 11h50, je retombe sur la meme personne lui explique la situation, et il me dit sur un ton léger : "Oh vous embettez pas, vous rentrez tranquillement à Montpellier et vous irez porter plainte au commissariat central..."

- Ah bon ? Vous êtes sur que je peux porter plainte en France pour un fait commis à l'étranger ?

- Oui, oui y a pas de soucis...

 

Waw, l'Europe abat les frontières mais quand même !!!!

 

Je me retrouve un peu dans la caca pour la suite des opérations, dans le doute je contacte le consul honoraire de France à Cardiff pour lui demander si elle peut faire quelque chose, mais la réponse s'avère négative, Gareth posté à côté et qui prend le problème à bras le corps, s'entretient avec Mme Le Consul honoraire, et je peux voir sur son visage qu'il commence à perdre patience...

Eh ben alors, qu'est ce qu'elle a l'administration française ????

 

Toujours dans le doute, je contacte le commissariat de Montpellier, qui me confirme qu'ils ne sont pas compétents pour un dépôt de plainte si le problème est survenu à l'étranger.

 

Je remercie très chaleuresement la personne que j'ai eu à St Jean de Védas, si je l'avais écoutée...

 

Le désenparement s'installe en moi, puis enfin, une personne compétente m'apelle, la directrice du service vols de la mutuelle, qui me demande primo si y a l'hôtel à payer, deuzio quand je peux rentrer en France, et Tertio, de rédiger une lettre (à defaut de plainte) où j'expliquerai les circonstances du vol...

 

Quel soulagement

 

Samedi matin, le 15 août 2009, pour être précis enfin une bonne nouvelle, Gareth qui promenait les chiens reçoit un appel de la police, une moto sans plaque qui pourrait être la mienne a été retrouvée, nous partons aussitôt, et Bingo, il s'agit bien de Gertrude, sans plaque sans rétro, mais là en un seul morceau avec quelques égratinures...

 

 

Les mecs se sont offerts un petit tour de cross,

 

 

Vue de devant, le garde boue frotte bien sur la roue avant...

 

Les racailles ont également décollé quelques uns des autocollants mis sur la bulle, celui de l'Espagne avec le taureau, surement de la jalousie au vu du piètre palmarès du football gallois, ainsi que celui de St Jacques de Compostelle, avec la coquille...

 

Il va de soi que le contact est mort, est qu'il est impossible de la démarrer.

 

Alors la question que vous vous posez tous est comment a-t-elle été retrouvée.

 

En fait elle se trouvait dans une coulée verte, et un "gentleman" dont le jardin donne sur cette coulée verte, a signalé la présence de ma moto à la Police...

 

C'est pas en France que tout le monde réagirait comme ça.

 



12/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres